Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cluster Défense Sécurité

Cluster Défense Sécurité est un cabinet de conseil et de formation ayant pour objet le développement des relations commerciales et institutionnelles avec le ministère français de la Défense. Cluster Défense Sécurité a pour clients tant des PME que des grands groupes, des organisations professionnelles, etc...

La spécificité de notre cabinet est notre approche globale, et notre capacité à gérer tout ou partie du dossier "Défense" d’une entreprise.

Pour nous contacter :

Patrice Lefort-Lavauzelle

Président

(0)6 09 54 10 48

Pascaline Abdini

Directeur général

(0)6 08 81 17 08

Publié par Patrice Lefort-Lavauzelle

 

Les systèmes d'information, de communication et de gestion (SIAG) sont l'un des grands chantiers de transformation du ministère de la Défense.

 

Ceux-ci sont répartis en trois domaines : systèmes d’information opérationnels et de commandement (SIOC) informatique scientifique et technique (IST) et enfin systèmes d’information d’administration et de gestion.

 

En 2010, un total de 857 SIAG en service a été recensé. Il a été proposé de supprimer 118 systèmes d’information jugés obsolètes. L’objectif est de diminuer le nombre de SIAG pour atteindre une cible d’environ 400 applications au plus tard au début de l’année 2015, année où les services auront emménagé à Balard.

 

En 2010, le principal chantier de rationalisation a été la mise en place de Chorus, interface de gestion qui doit se généraliser à l’ensemble des services de l’État. Parmi les premiers, le ministère de la Défense a en effet été retenu pour en expérimenter la mise en œuvre. Cette interface doit permettre de mieux gérer la fonction achat et les stocks, selon des procédures communes aux différents ministères.

 

Les premiers mois de mise en place ont été difficiles, au point qu’à la fin du premier semestre 2010, le stock de consommation d’AE n’atteignait que 60 % de ceux consommés à la même époque l’année précédente.

 

Le ministère de la Défense ne dispose pas de données précises permettant d’estimer le coût de mise en place du système, une partie d’entre eux étant supportée par l’Agence pour l’informatique financière de l’État. Il estime néanmoins la facture globale pour la seule mise en œuvre à environ 16 millions d’euros. Cela recoupe le premier coût d’adaptation des applications ministérielles dites de métier à environ 10 millions d’euros. Il s’y ajoute le coût lié au renforcement de l’assistance au démarrage et le recours à des vacataires et intérimaires pour aider les équipes à traiter le stock de factures en souffrance.

 

Ce système doit désormais poursuivre son « urbanisation », c’est-à-dire son raccordement avec les systèmes existants et devant lui être reliés, en particulier l’application « Sillage » destinée aux Bases de Défense. 

 

En 2011 le principal objectif sera de poursuivre la refonte des systèmes d’information dans le domaine des ressources humaines, civiles et militaires, en vue de les intégrer à terme dans un opérateur national de paie.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article